Les Nicolas, une famille de Parthenay

Lors d’une récente visite aux AD79 j’ai consulté une petite partie du fonds Merle. J’avais noté une cote il y a longtemps déjà, sans jamais l’avoir demandée en salle. Bien m’en a pris car ce fonds semble très riche et ce que j’ai consulté ce jour-là m’a apporté son lot de belles surprises ! Le docteur... Lire la Suite →

Un mariage réhabilité

Quand Nicolas Charrier et Françoise Riposseau se sont mariés le 11 février 1722 à Saint-Clémentin, comment auraient-ils pu se douter que cette union serait annulée quelques années plus tard ? Pourtant, ce jour-là, après la publication des trois bans, nul ne s’y était opposé. Il n’y avait certes plus beaucoup d’anciens encore vivants qui auraient pu... Lire la Suite →

Joyeux Noël grâce à Gallica (et l’océrisation)

Pour son généathème de décembre, Geneatech propose de raconter ses découvertes grâce à l'océrisation* (reconnaissance optique des caractères, de plus en plus utilisée, notamment par Gallica). Il se trouve que le mois de décembre est aussi celui des fêtes de Noël que j'aime célébrer chaque année sur ce blog. Je vais donc détourner un peu... Lire la Suite →

ChallengeAZ : la rétrospective

Le ChallengeAZ est fini depuis une semaine et, avec Sylvie, nous sommes ravis de l'avoir mené jusqu'au bout. C'est notre quatrième en duo et mon huitième en tout. C'est le moment de jeter un petit coup d’œil dans le rétroviseur ! Comme pour les autres challenges, les textes de 2022 ont été compilés dans une... Lire la Suite →

Z comme Zoom sur les mines : qu’en reste-t-il aujourd’hui ?

À bicyclette... Après des visites aux Archives départementales des Deux-Sèvres, à la mairie de Saint-Laurs et afin de compléter la préparation du challenge, nous sommes partis à vélo sur les traces des mineurs à Saint-Laurs et au centre minier de Faymoreau. Nous avons commencé par Faymoreau, commune située en Vendée, à quelques kilomètres de Saint-Laurs... Lire la Suite →

Y comme Y’a un forgeron à la mine

Lors de recensement de 1872, Julien Taubant a 54 ans, il vit au puits Saint-Claire avec son épouse Victoire Richard, 55 ans, et une fille de 24 ans, Astasie. Il y est forgeron. Le couple est originaire de Loire-Inférieure. Julien est né à La Chapelle-Saint-Sauveur et Victoire à Varades, deux villages voisins. Nous sommes dans... Lire la Suite →

X comme né sous X

En 1872, Jacques Félix-Alexandre, ouvrier mineur de 42 ans, vit aux Landes de Saint-Laurs avec son épouse Louise Bonneaud, 37 ans et 6 enfants de 5 à 18 ans. Avec eux, vit aussi une nièce de l’épouse, une enfant de 2 ans qui vient de l’hospice. Avec un tel nom, Jacques Félix-Alexandre est sans surprise... Lire la Suite →

W comme Wagons et machines

Au recensement de 1872, Henri Denis vit au puits Sainte-Marie avec son épouse Marie Faure et 2 filles de 13 et 10 ans : Angèle et Mathilde. Henri est mécanicien, c'est un grand voyageur et suivre son parcours n'est pas simple. Heureusement la naissance de ses enfants m’a permis de retrouver sa trace. Louis « Henri » Denis... Lire la Suite →

V comme Vendée

Sur le recensement de 1872, 18 mineurs sont notés originaires de Chantonnay en Vendée. Parmi eux, Anne Gatiniol, 47 ans, vit seule à Bégrolles avec sa fille Louise Pajeaud, 21 ans. Elle est alors journalière, c'est la veuve d'un mineur. Chantonnay est un des lieux pourvoyeur de main d’œuvre pour la mine de Saint-Laurs.  Là-bas,... Lire la Suite →

U comme Un petit tour au bistrot

Les anciens racontaient qu’il y avait autant de bistrots que de puits dans la petite cité minière de Faymoreau en Vendée, voisine de Saint-Laurs. Mon beau-père pour sa part disait qu’à Saint-Laurs autrefois il y en avait une dizaine pour une population de 1300 habitants environ à son maximum en 1906. Peut-être exagérait-il. Quoi qu’il... Lire la Suite →

T comme Train

Pierre Chapeau a 44 ans en 1872, il est chef d’équipe au chemin de fer. Le recensement m’indique qu’il vit au puits Sainte-Marie avec sa jeune épouse, Julie Baillet, 26 ans, ainsi que 2 enfants de 13 et 7 ans, Perrine et Pierre Chapeau. Sa belle-mère, Perrine Lainé, qui a 70 ans demeure avec la... Lire la Suite →

S comme Syndicat

En 1872 Jean Morisset, mon sosa 16, vit à la Geloterie, un hameau de Saint-Laurs, avec son épouse Augustine Vincent, il a 38 ans et son épouse 34. Le couple a 3 enfants, Augustine 11 ans, Auguste (mon arrière-grand-père) 10 ans et Victor 4 ans. À cette époque, Jean est mineur. Jean voit le jour... Lire la Suite →

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

Epik Epoque

Généalogie deux-sévrienne

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie par GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :