Pour aprendre il faut bien sapliquet

J’aime beaucoup explorer les registres de Boësse près de Thouars en Deux-Sèvres. Les plus anciens sont particulièrement détaillés, bien conservés et lisibles même s’ils nous obligent à réviser ou apprendre le latin. Et dans les plus récents, je trouve aussi quelques pépites en feuilletant les pages.

J’ai ainsi découvert une nouvelle curiosité sur cette commune. Elle était dissimulée dans un registre mêlant des actes paroissiaux remontant pour certains au XVIIe siècle et des actes d’état civil de la période révolutionnaire. Les vues (119 et 120/126 du BMS NMD 1695-an IV) qui m’intéressent contiennent ¨trois actes de l’année 1831, insérés au milieu d’actes de 1711.

Ils commencent à chaque fois par la formule obligée (par devant nous François Papin, maire et officier d’état civil de la commune de Boësse, canton d’Argenton-Château, arrondissement de Bressuire, département des Deux-Sèvres...) et concernent 3 naissances :

  • celle de Jeanne GUERINEAU le 12 février 1831
  • celle de Pierre SUAU le 16 février 1831
  • celle de Pierre MORISSEAU le 20 mars 1831

Qui a rédigé ces actes ?

Photo de Robert Doisneau

J’ai mené ma petite enquête. L’écriture de ces actes ne ressemble pas à celle très assurée (mais non exempte de fautes d’orthographe) du maire François PAPAIN quand j’explore les différents registres de 1831. Elle est davantage hésitante et ressemble plutôt à celle de MESCHIN, adjoint, qui remplace occasionnellement le maire quand ce dernier était absent. L’orthographe est là aussi améliorable. Les erreurs des 3 actes sont différentes de celles du maire et sont pour beaucoup identiques à celles de l’adjoint. Ainsi, il écrit PAPIN au lieu de PAPAIN. Tout porte à croire que c’est MESCHIN, l’auteur de ces actes.

Pourquoi aurait-t-il rédigé ces actes en 1831 sur un vieux registre ?

La réponse est un peu plus bas sous les 2 premiers actes. Il est écrit : « tout cela nes que pour aprendre et pour aprendre il faut bien sapliquet ». Le scribe a utilisé les pages blanches de ce vieux registre comme un brouillon, pour s’entraîner à rédiger. L’adjoint de Boësse si c’est lui n’avait pas tort, l’application, c’est important.

Les naissances ont-elles vraiment eu lieu ?

J’ai quand même vérifié si les 3 actes se trouvaient aussi dans le registre des naissances de 1831 à Boësse.

  • Le 12 février, c’est un garçon prénommé Pierre Isidore et non une fille prénommée Jeanne que déclare le père Jacques GUERINEAU et l’acte est rédigé et signé par le maire PAPAIN. Il est cosigné par MESCHIN.
  • La naissance de Pierre Alexandre SUAU apparait bien à la date du 16 février mais l’écriture et l’orthographe sont cette fois indubitablement celles de MESCHIN. Ce qui est étonnant, c’est qu’il déclare être François « PAPIN » et que le vrai édile François « PAPAIN » a rajouté sa signature sans doute plus tard. Habituellement, MESCHIN quand il est d’astreinte écrit « par devant nous adjoint fesant par délégation du maire les fonctions d’officier de l’état civil » et on ne trouve que sa signature.
  • Pour finir, il n’y a pas de trace de naissance de Pierre MORISSEAU en 1831 à Boësse, ni dans les années voisines.

Mon hypothèse

Les exercices d’écriture du probable MESCHIN n’ont finalement servi que pour l’acte de naissance de Pierre SUAU. Il lui fallait ce jour-là se faire passer pour le maire, sans doute avec l’accord de ce dernier. Dans quel but ? Je dois reconnaître que cela m’échappe complètement.

Le faussaire pensait-il mal faire ? À l’envers du brouillon qui lui a servi, c’est sans doute lui qui demande au bon Dieu et la sainte Vierge de lui venir en aide ou de lui pardonner : « Seignieur eyeze pitier de nous, sant marie eyé pitier de nous »

4 commentaires sur “Pour aprendre il faut bien sapliquet

Ajouter un commentaire

  1. J’imagine le dit MESCHIN peinant et suant pendant ses exercices d’écriture. Et deux siècles plus tard, retrouver ces difficultés, c’est une pépite, pour un instit !
    Merci de la partager.

    Aimé par 1 personne

  2. beaucoup d’actes sont écrits comme la personne entendait et parlait, selon son degré d’instruction, (école primaire uniquement) et le parler régional. A notre époque évidemment çà fait sourire.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

Epik Epoque

Généalogie deux-sévrienne

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie par GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Epik Epoque

Généalogie deux-sévrienne

Nids de MOINEAU

Site généalogique consacré aux MOINEAU de Mauzé-Thouarsais et d'ailleurs.

L'arbre de nos ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

genealogiepratique.fr

Pratiquez la généalogie en toute simplicité

La généalogie par GénéaBlog86 !

Généalogie deux-sévrienne

La Pissarderie

Généalogie deux-sévrienne

La Drôlesse

Généalogie en Poitou et Anjou

GeneaTech

Généalogie deux-sévrienne

GÉNÉA79

Le blog du Cercle généalogique des Deux-Sèvres

Nelly, ancêtre du Poitou

Blog généalogique Poitou, Dordogne et Pas-de-Calais

Chemin de Papier

Généalogie deux-sévrienne

La Gazette des Ancêtres

Généalogie deux-sévrienne

De Moi à la Généalogie

Généalogie deux-sévrienne

Lulu Sorcière Archive

Généalogie deux-sévrienne

Gallica

Généalogie deux-sévrienne

Feuilles d'ardoise

Notes généalogiques d'Anjou et d'ailleurs

%d blogueurs aiment cette page :